Tél : 06 98 14 78 78

LA GRANDE MOBILISATION DES TAXIS LE 10 JANVIER 2013

 

Toutes les organisations syndicales de taxis ont appelé à un grand rassemblement national le jeudi 10 janvier 2013. La FNTI, FNAT, FNDT, FFTP lutte contre la mise en place de l’article 44 de la loi de financement 2013 de la sécurité sociale, qui semble manifestement mettre à l’écart les artisans taxis au profit de grandes sociétés de transport. Ne vous y trompez pas. Tout le monde est concerné.

La volonté de réduire les coûts de transport sans tenir compte de la réalité sur le terrain, est tout simplement insupportable. Les assurés sociaux qui bénéficient des transports sanitaires ou non, sont des malades âgés ou avec des pathologies lourdes. Les artisans sont proches de ces personnes qui ont besoin d’assistance et de reconnaissance. Les tarifs bas vont provoquer à coup sûr une recherche de rentabilité mais au détriment de la qualité des transports. Les temps d’attente des transporteurs suite à une consultation avec un médecin ou une opération à l’hôpital seront considérablement augmentés et le patient n’aura pas d’autre choix que d’attendre son chauffeur sans pouvoir rien y faire. Le libre choix du patient du meilleur intervenant pour la prestation qui lui est due est fortement compromis.

Dans certaines régions de France, les taxis possèdent un portefeuille client à 80% de transports de malades assis avec une convention CPAM. Avec les appels d’offre les petites structures serons vite écartées. Il est vrai que la convention taxis est relativement confortable au point de vu tarif. Un service relativement cohérent est de ce fait offert aux assurés sociaux. Une baisse de tarif sera de tout évidence très rentable pour les dépenses de santé. Mais la qualité en sera très limitée. Une solution serait envisageable pour les aspects tarifaires et qualitatifs. Une plateforme logistique pour gérer toutes les demandes de transports au niveau national. Deux avantages évidents de ce système apparaissent: le contrôle qualité et l’optimisation des transports. En outre,  les flux importants de malades comme les rendez-vous pour hospitalisation dans les hôpitaux parisiens pourraient être rassemblés dans des navettes communes. Ainsi le coup des transports serait rationalisé mais la qualité et la quantité seraient respectées.

Le marché du transport de malades assis est très important et augmentera avec le temps, du fait des déserts médicaux. Réfléchissons ensemble à l’organisation de ces grands mouvements de personnes fragiles pour rester digne de notre attachement à la qualité des soins en France.

 

Les commentaires sont fermés.